NOS CONSEILS

Découvrez nos dernières opérations ,
SAFIM aménage l’espace et le cadre de vie de vos villes et villages en préservant leurs identités.
 Voir toutes nos opérations

CHOISIR SON TERRAIN

Le choix de votre terrain à bâtir mérite toute votre attention.

En effet, si lors de l’acquisition, l’idée de la revente nous paraît souvent bien loin, il n’en est pas moins vrai que cette notion doit être prise en compte lors de l’achat. En effet, nous constatons à ce jour, que le délai moyen de revente du premier bien immobilier est de sept années.
Ainsi, il nous semble important de vous sensibiliser sur les principaux critères à prendre en compte, savoir :

  • L’emplacement du terrain caractérisé par son orientation, sa vue, et sa situation dans la commune. L’orientation du terrain influe sur la future construction. Une bonne orientation par rapport au soleil économisera des dépenses de chauffage. Il vaut mieux éviter une façade plein sud qui impliquera forcément une façade plein nord. L’orientation la plus favorable étant sud-ouest. Penser également à l’exposition aux vents dominants et à la pluie.
  • La configuration du terrain caractérisée par sa forme, sa pente et son accessibilité, La forme du terrain ainsi que sa pente pourront avoir des conséquences sur les possibilités et le coût de construction.
  • La qualité du sol du terrain à bâtir,
  • Ses équipements (eau, électricité, téléphone, assainissement, gaz).

ETUDE DE SOLS

Un coût largement amorti au regard de la diminution des risques

Une étude de sol vous permettra de déterminer la résistance du sol, la profondeur des fondations, le système de fondation à adopter et faire face à tous les risques de sinistres géologiques ou sismiques. C’est la garantie de longévité pour votre projet et une opportunité de chiffrer au plus juste le coût des fondations pour vous permettre de faire des économies.

Pour les assainissements individuels (fosse septique)

Une étude préalable est obligatoire avant toute installation d’assainissement individuel (fosse septique) afin d’obtenir la validation des autorités compétentes (urbanisme, DDE, SPANC). Que ce soit dans le cadre d’une construction, d’une extension ou d’une réhabilitation, l’étude de sol permet de définir et de dimensionner votre filière d’assainissement propre à votre terrain (volume de la fosse septique, type et taille de l’épandage,…). Vous garantirez ainsi le bon fonctionnement de votre ouvrage, le respect de l’environnement et le respect des règles de l’urbanisme.

Pour la gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales est obligatoire pour les permis de construire (étude hydraulique, implantation sur le site, dimensionnement des dispositifs de drainage et de rétention, prescription de mise en œuvre, …). Vous vous garantirez ainsi contre les risques d’inondation, et de sinistres sur votre construction.

Dans le cadre d’un lotissement, l’ensemble des études de sols réalisé par l’aménageur lotisseur vous sera remis sur simple demande, ou lors de la régularisation de la promesse de vente.


DEFINIR UNE ENVELOPPE BUDGETAIRE

Avant toute chose, pour l’acquisition d’un terrain à bâtir, comme pour l’acquisition d’un autre bien immobilier, vous devrez avoir apprécié si votre projet est compatible avec vos moyens financiers, en vous faisant établir un plan de financement par un professionnel du crédit immobilier.

Votre enveloppe budgétaire doit comprendre les dépenses suivantes :

  • le prix du terrain à bâtir,
  • les frais d'acte notariés pour l'acquisition de ce terrain,
  • la provision pour l'association syndicale et la provision pour dégradations,
  • les frais de garantie (garantie hypothécaire ou caution bancaire) relatifs à votre prêt si vous financez cette acquisition par le biais d'un prêt bancaire,
  • les frais de dossier liés à l’étude et à l’instruction de votre dossier bancaire,
  • le montant du coût de la construction de votre maison, comprenant également le coût de raccordement aux divers réseaux,
  • les frais de branchement (compteurs d'eau, d'électricité et de gaz)
  • et le cas échéant, le coût des travaux que vous souhaiteriez conserver à votre charge, et réaliser vous-même (peinture, clôture, jardin, etc …).

En fonction de vos revenus, on évaluera votre taux d’effort maximum. De ce calcul, découlera votre possibilité d’endettement.

Si vous souhaitez construire dès l’acquisition du terrain, il est préférable de prévoir un financement unique pour l’ensemble de l’opération (terrain et maison).


Lexique